Rennes : 02 99 31 49 34 | Quimper : 02 98 92 44 98
Viadéo LinkedIn

Rhizome Recrutement

BLOG & ACTUALITÉ DU CABINET

Rennes, ville d’innovation

12 octobre 2012 |

Dans son édition d’octobre, L’Entreprise publie les résultats d’une enquête menée auprès de 115 agglomérations de plus de 70 000 habitants. Son palmarès des 100 villes où il fait bon innover se base sur l’étude de 19 critères économiques, sociaux et infrastructurels.

Qualifiée de «Rennes de l’innovation» par le journal, la ville bretonne se positionne à nouveau en haut du classement des métropoles de 200 000 à 500 000 habitants. En effet, la capitale bretonne figurait déjà en pôle position en 2011.

Des infrastructures de qualité

Son secret ? L’excellence des formations dispensées dans la ville par les universités et les grandes écoles, doublé d’un écosystème propice à l’innovation : la technopole héberge de nombreux incubateurs d’entreprise et de laboratoires de recherche.

Claude Labit, président de Rennes Atalante, n’est pas étonné de ce bon classement. Selon lui, il existe à Rennes une forte mobilisation collective en faveur de l’innovation.
L’Entreprise souligne à ce propos que huit des lauréats récompensés au concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sont issus d’incubateurs Ille-et-Vilainois.

Un cadre de vie idéal

Considérée comme une ville innovante, Rennes figure également sur le podium des agglomérations les plus dynamiques selon le Journal des Entreprises. Le faible taux de chômage, même chez les jeunes, attire les habitants des quatre coins de la France.

Le baromètre «La vie d’ici », organisé par le Crédit Mutuel et IPSOS, souligne que la Bretagne est attractive tant par sa qualité de vie que par sa santé économique.
L’Observatoire de l’investissement indique notamment qu’entre 2009 et 2011, la Bretagne a créé plus de 6000 emplois lorsque des territoires comme l’Ile-de-France en ont perdu 7000.

Autant d’études qui mettent en lumière le dynamisme de la Bretagne et de sa capitale, qui n’ont rien à envier au reste du territoire.