Rennes : 02 99 31 49 34 | Quimper : 02 98 92 44 98
Viadéo LinkedIn

Rhizome Recrutement

BLOG & ACTUALITÉ DU CABINET

Beau fixe sur l’entreprenariat breton

4 mars 2016 |

Sur la carte des régions où il faut bon entreprendre, la Bretagne figure parmi les bons élèves. C’est une des conclusions de la deuxième édition de l’étude « Où entreprendre en France ? », réalisée par StarofService pour l’année 2015.

Entreprendre en Bretagne

 

Plus de 20 000 chefs d’entreprise ont répondu à cette enquête. Parmi eux, 95% travaillent avec moins de 5 salariés. Si les progrès pour donner aux entreprises des conditions propices à leur développement sont l’objet de fortes attentes, le point de vue de ces chefs d’entreprise sur l’entrepreneuriat en France a évolué de manière positive depuis l’an passé.

La Bretagne dans le Top 3

La Bretagne fait partie du Top 3 des régions les plus accueillantes pour les entrepreneurs : elle partage la plus haute marche du podium avec l’Alsace et le Rhône-Alpes, qui la précédent de peu.

En Bretagne, les chefs d’entreprise interrogés regrettent des taxes qui leur semblent parfois injustifiées, mais attribuent de très bonnes notes à leur région pour les lois concernant la sécurité et la santé. Quant à la convivialité, la Bretagne obtient un B, un joli score qui atteint même le A dans le Finistère.

Le recrutement, une question clé

Si l’on s’attarde sur les points faibles, on constate que les sondés de trois départements sur quatre (Ille-et-Vilaine, Côtes-d’Armor et Morbihan) font part de leurs difficultés de recrutement. Une critique d’ailleurs commune à toutes les régions françaises, avec des notes qui oscillent entre C- et C+.

Dans le Finistère, c’est la facilité à créer son entreprise qui est montrée du doigt même si la note attribuée place le département sur le haut du panier au niveau national. Ce département est toutefois le seul à récolter une note globale de A dans la région, contre un B- l’année précédente. Par rapport à 2014, seule l’Ille-et-Vilaine voit sa note globale baisser en passant du B au B-.

En définitive, les entrepreneurs bretons font confiance à leur région. En 2014, 19 500 entreprises ont été créées en Bretagne et le taux de survie à 3 ans ce ces nouveaux acteurs se situe légèrement au-dessus de la moyenne nationale.