Rennes : 02 99 31 49 34 | Quimper : 02 98 92 44 98
Viadéo LinkedIn

Rhizome Recrutement

BLOG & ACTUALITÉ DU CABINET

Les cadres en France : entre salaire et gestion de carrière

19 février 2015 |

Quelles sont les spécificités des cadres français, notamment dans la gestion de leur carrière ? Ont-ils une approche différente des autres collaborateurs ? Éléments de réponse.

Cadres français, entre salaire et gestion de carriere

 

Deux récentes études apportent un éclairage sur les cadres français : celle de la Dares, qui analyse leur rémunération, et celle de Cadreo qui décortique les pratiques des cadres.

La rémunération des cadres en bref

En 2012 – date des dernières données officielles de la Dares – les cadres français gagnaient en moyenne 5 420 euros bruts par mois, soit environ le double de la rémunération des salariés au niveau national. Pour autant, le salaire des cadres a augmenté de 1% par rapport à l’année précédente, contre 1,6% pour la moyenne des salariés.

Enfin, les femmes cadres gagnent moins que leurs homologues masculins : elles touchent en moyenne un salaire inférieur de 21,3%. Cette inégalité professionnelle est ici plus marquée chez les cadres, les chiffres nationaux s’élevant à 19,2%.

Les cadres et leur carrière

Cadreo nous apprend pour sa part que les cadres sont non seulement les profils les plus chassés, mais aussi les plus à l’écoute des nouvelles opportunités professionnelles.

En effet, les membres de cette catégorie socioprofessionnelle, qui se considèrent majoritairement bien payés (59% chez les hommes, 56% chez les femmes), restent cependant informés des rémunérations proposées pour des postes similaires au leur.

Les cadres se renseignent essentiellement sur internet, par ordre croissant : les sites d’emplois (65%), les sites spécialisés dans leur secteur (55%) et les sites économiques (51%). Ils sont d’ailleurs 66% à rester en veille même lorsqu’ils ne sont pas en recherche d’emploi. Enfin, la grande majorité des répondants affirme vouloir « garder une idée de son marché » (salaires/offres).

En définitive, le salaire n’est pas le critère prédominant pour les cadres : il n’apparaît qu’en cinquième position des facteurs d’attractivité d’une offre d’emploi. La présentation du poste, les missions proposées, la localisation de l’entreprise ou l’intitulé du poste ont à leurs yeux plus de poids que la rémunération proposée.