Rennes : 02 99 31 49 34 | Quimper : 02 98 92 44 98
Viadéo LinkedIn

Rhizome Recrutement

BLOG & ACTUALITÉ DU CABINET

Etes-vous prêt pour la guerre des Talents ?

12 mars 2018 |

Alors que les perspectives de recrutement de cadres sont à leur plus haut historique, et que leur niveau de chômage est tombé à 3,5% considéré comme un niveau de quasi plein emploi, CADREMPLOI et L’IFOP ont fait paraitre leur baromètre annuel qui confirme que la guerre des Talents aura bien lieu !  

 

Un marché très favorable aux Cadres

Pour 70 000 recrutements cadres réalisés en 1993 au plus bas du marché, ce sont 240 000 recrutements qui ont été effectifs en 2017, avec une perspective 2018 estimée à 255 000 recrutements. Ce dynamisme est le résultat non seulement du turn over (départs en retraite notamment) mais d’une reprise des créations nettes d’emploi, portée par un taux de croissance économique de 1,7 à 1,8%.

L’indicateur de confiance des entreprises est de 88% pour 2018 : confiance dans l’économie française, et dans leur carnet de commande. Cet indicateur est notamment très élevé dans les PME et ETI qui sont les plus créatrices d’emplois.

72% des projets de recrutement sont issus du secteur des services, avec des tensions fortes sur les compétences en informatiques, technologies, mais aussi R&D, services financiers et fonctions commerciales. Cependant L’industrie, après plus de 20 années de destruction d’emploi, repart sur une tendance positive et cherche également des compétences pointues.

En miroir, l’indicateur de confiance des cadres sur leur marché est également au plus haut, favorisant la prise de risque et la mobilité vers d’autres postes, d’autres entreprises, notamment pour faire évoluer leur rémunération.

Taux de chômage des cadres au plus bas, marché en tension qui s’est généralisé, turn over facilité par le climat de confiance doivent donc amener les entreprises à réfléchir en termes de fidélisation et d’attractivité.

 

Une relation saine entre les cadres et leurs entreprises, qui ne doit pas masquer une forte ouverture au changement

Beaucoup d’entreprises ont d’ores et déjà pris conscience de la nécessité de fidéliser leurs talents, et le baromètre IFOP reflète ces efforts avec 8 cadres sur 10 qui se sentent bien, voire très bien dans leur entreprise. Parmi les facteurs de satisfaction : l’intérêt des missions, la qualité des relations avec les collègues, et l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. A l’inverse les 20% de cadres moins satisfaits mettent en avant les difficultés liées aux réorganisations permanentes qu’ils subissent.

Si la confiance des cadres dans leur entreprise est forte, ils restent très ouverts au changement, car 7 sur 10 ont une vision optimiste du marché de l’emploi, sur leur secteur, dans leur métier, et dans leur région.

Ainsi 1 cadre sur 2 se dit ouvert aux opportunités, et 1 sur 3 a déjà entamé des démarches actives (réponse à des offres, entretiens etc). Par ailleurs, parmi ceux qui ont postulé et reçu une nouvelle proposition, 42% ont déjà refusé au moins une offre de poste, signe d’un fort niveau d’exigence pour acter une mobilité.

 

Recruter des cadres en 2018 va donc plus que jamais nécessiter pour l’entreprise d’être transparent sur ses projets, d’être cohérent entre la promesse et la réalité des missions, et d’être attentif et réactif vis-à-vis des talents qui seraient prêts à la rejoindre !

 

Source : baromètre Cadremploi IFOP 2018