Rennes : 02 99 31 49 34 | Quimper : 02 98 92 44 98
Viadéo LinkedIn

Rhizome Recrutement

BLOG & ACTUALITÉ DU CABINET

Business developer : un poste clé pour les startups

27 octobre 2016 |

En ce début d’année, nous évoquions le recrutement au sein des start-ups dans une interview pour Le Magazine Numérique. Un sujet plus que jamais d’actualité dont voici un tour d’horizon récapitulatif.

rhi_visuel_bd

Anticipation et stratégie  

C’est dans leur ADN, les startups avancent vite, avec des moyens souvent limités dans leur phase de lancement. Dans ce contexte, le développement commercial de l’entreprise, de son service ou de son produit peut facilement être confié à un profil junior peu expérimenté. Une approche agile qui fait la force de ce type de structure mais peut se révéler contre-productive lorsqu’il s’agit de recrutement.

Passage à l’échelle, levée de fonds… Les startups ont un rythme de vie et de montée en puissance particulier qui rend cruciales certaines étapes de leur développement commercial. Face aux fonds d’investissement, le discours et les chiffres doivent résonner d’une seule voix : l’exigence des financeurs est à la hauteur de la montée en puissance qu’ils peuvent représenter pour une startup.

Portait robot du business developper idéal

Un bon business developper est comme un bon chef de projet : il n’a pas nécessairement les compétences techniques pour intervenir en R&D mais dispose d’une compréhension fine des différents services ou produits proposés par son entreprise, ainsi que de ses cibles.

Côté expérience, le business developper idéal est un profil expérimenté qui a dans ses bagages des méthodes, process et outils éprouvés au contact de grands groupes. Riche de ses postes précédents, le BM parfait éprouve une vraie envie d’intégrer une structure dont il contribuera à écrire l’histoire, dans un quotidien emprunt de la culture propre à l’univers des start-ups.

Comment faire pour que ce recrutement fonctionne ?

La réponse repose sur trois piliers : communication, confiance et cadrage.

Communiquer avec transparence et instaurer des points d’échange réguliers.

Définir une stratégie commerciale et des objectifs clairs et laisser ensuite l’autonomie et les moyens au business développeur de conduire son action.