Rennes : 02 99 31 49 34 | Quimper : 02 98 92 44 98
Viadéo LinkedIn

Rhizome Recrutement

BLOG & ACTUALITÉ DU CABINET

Facebook : le jobboard de demain ?

29 novembre 2012 |

Le 14 novembre dernier, Facebook a lancé sa plateforme pour l’emploi baptisé Social Jobs. Le service, seulement disponible aux États-Unis pour le moment, a été créé en partenariat avec des acteurs publics américains dont le département du travail, ainsi qu’avec des entreprises spécialisées dans le recrutement sur Internet, dont Work4 Labs. Le but : rapprocher les candidats et les recruteurs sur un réseau social qu’ils utilisent quotidiennement.

Facebook concurrence les réseaux sociaux professionnels

Pour le moment uniquement disponible en Amérique du Nord, le service mis en place par Facebook a de quoi faire de l’ombre aux plateformes comme LinkedIn : lors de son lancement, Social Jobs agrégeait plus de 1,7 million d’offres d’emploi issu de Work4 Labs, Monster, BranchOut et JobVite, des applications qui permettent aux internautes d’utiliser Facebook à des fins professionnelles.
Social Jobs donne un coup d’accélérateur au recrutement social, une pratique en pleine croissance outre-Atlantique.

Selon une étude, menée par Facebook et ses partenaires, près de la moitié des 530 recruteurs consultés utilisent déjà le réseau social dans leurs missions quotidiennes. Plus de 50% d’entre eux pensent que Facebook deviendra un outil indispensable dans leurs futures campagnes de recrutement.

Avec ce nouveau service, il sera également plus facile d’entrer en contact avec les profils les plus jeunes, peu présents sur LinkedIn ou Viadeo.

La France encore frileuse

En France, le «social recrutement» semble être encore marginal. Une étude de l’Apec souligne que si 58% des cadres présents sur les réseaux sociaux professionnels les trouvent utiles pour rechercher un emploi, ils ne sont que 36% à croire en leur efficacité.
Un constat corroboré par le faible taux de recrutement directement dû aux réseaux sociaux professionnels. Entre 2008 et 2012, seuls 5% des CSP+ ont été repérés grâce à leur présence sur l’un de ces services.

Cependant, une seconde enquête menée par Ipsos, Viadeo et Link Humans indique cette fois-ci que le recrutement social est la tendance en forte croissance du moment : 77% des DRH et des spécialistes du secteur estiment que les réseaux sociaux professionnels vont gagner en importance durant les cinq prochaines années.
Ces outils seront des compléments à ce qui existe déjà sur le web : le CV et les jobboards ne sont donc pas près de disparaitre. Le recrutement deviendra «multi-canal», interactif et personnalisé.

Avec son service Social Jobs, Facebook se taille une place de choix dans le monde des réseaux sociaux à vocation professionnels. Cependant, si aux États-Unis, le recrutement sur les réseaux sociaux est d’ores et déjà une réalité, en France, cet usage est en devenir. Si les candidats et les recruteurs ont compris les bénéfices d’un tel outil, il n’est pas encore utilisé au plein de ses capacités.
Malgré tout, des rencontres comme la RMSConf, l’évènement de référence sur le recrutement mobile et social, soulignent l’intérêt grandissant des professionnels pour ces nouveaux outils qui facilitent les prises de contact et qui modifient profondément les processus de recrutement. Affaire à suivre !